Le coup d’œil

En préambule à la Journée des soins infirmiers (12 mai), je me suis concentré sur Florence Nightingale. Nous fêtons toujours son anniversaire ce jour-là. Une chose m’a étonné dans le récit de vie de ‘la vétérinaire de la civilisation’ : sa conscience de l’importance de l’hygiène. Déformation professionnelle bien sûr, mais pas moins intéressante pour autant.

Retour à l'aperçu
  • Date:

Le coup d’œil

L’hygiène en tant que condition de base absolue

Alors que Florence offrait ses services en tant qu’infirmière durant la guerre de Crimée, elle savait créer l’ordre dans le chaos et elle a obtenu une amélioration notable dans les soins des blessés. Cependant la plupart des soldats mouraient justement dans son hôpital. Après enquête il est apparu qu’un égout défectueux en était la cause. Ici sa conscience aiguë de l’importance de l’hygiène a pris le dessus. Un thème qui dans les soins de santé joue toujours un rôle primordial et où nos collaborateurs s’investissent tous les jours. La création d’un environnement sûr et propre occupe une position centrale dans notre approche et la prévention et la lutte des infections en font expressément partie.

Environnement curatif

Toutefois avec seulement une institution de soins propre et de bons soins vous ne faites plus aucune impression sur le consommateur actuel. Je suis convaincu que les institutions de soins doivent être un environnement curatif. Une expérience totale où chaque patient, client, visiteur et collaborateur se sent bien et qui influence positivement la santé. Les institutions de soins peuvent (et doivent) se distinguer sur le plan du service, du rayonnement et de l’hospitalité : une chose où EW Facility Services, de par son expérience de plusieurs années dans l’industrie de l’hospitalité, peut apporter une contribution significative.

Les vêtements font l’homme (ou la femme)

Les collaborateurs d’une institution de soin sont la carte de visite et donnent une première impression importante. Je ne parle pas seulement des médecins en blouse blanche impeccable (avec des manches courtes, bien ajustée naturellement), mais justement aussi du personnel subordonné aux soins tel que les agents de nettoyage. Ils interviennent partout et peuvent avec peu de choses faire la différence dans le vécu d’un visiteur. Un sourire, un salut amical ou indiquer le chemin, sont des petits efforts mais de grands gestes. Les produits, le matériel et les vêtements que les nettoyeurs portent, sont des parties importantes du vécu. Bien sûr l’aspect visuel est important mais également le travail avec des produits soignés et le fait de porter de beaux vêtements booste la confiance en soi.

Collaborer pour le meilleur résultat

C’est pourquoi je suis si satisfait de notre nouvelle ligne de vêtements que nous avons développé avec notre partenaire en vêtements Alexandra. L’interprétation blanche de la tunique et pantalon noir avec un liseré orange qui nous est si caractéristique, sera surtout employée dans les hôpitaux. A côté du fait qu’avec ce bel ensemble nous boostons le rayonnement de nos collaborateurs, nous répondons de ce fait aux exigences en matière d’hygiène dans les milieux de soins. Une partie importante du développement a été la participation de nos collaborateurs après qu’ils aient testé les vêtements sur leur lieu de travail. Ces vêtements sont actuellement employés auprès de l’hôpital ophtalmologique à Rotterdam où nous avons commencé plus tôt cette année. De même dans la Diakonessenhuis à Utrecht, notre partenaire depuis 2012, ces vêtements ont été rapidement instaurés.

La journée du travail infirmier

De retour vers Florence et la journée du travail infirmier. Nous ne pensons pas toujours à l’importance du travail des infirmiers et du personnel soignant. Un parallèle évident avec le secteur du nettoyage où le travail de nos collaborateurs est souvent considéré comme plaisant. Attardons-nous un peu plus sur le 12 mai à propos du travail de tous ces gens dans ces belles blouses souvent blanches (parfois avec un galon orange) qui s’engagent tous les jours avec cœur et âme pour les autres.